Édith Piaf

Aus Wikipedia
Wexln zua: Navigation, Suach
Édith Piaf 1962

De Édith Piaf (amtli Édith Giovanna Gassion; * 19. Dezemba 1915 z Paris; † 10. Oktober 1963 z Plascassier, Frankreich) wor a franzesische Sängarin. Se hod voa oim Chansons und Balladn gsunga. Ia bekanntastes Liad is Non, je ne regrette rien (boarisch: "Naa, I berei gor nix"). Ia Gsangsstui wor so markant, dass man neama vagisst, wen man nua amoi heat. Weis goa so kloa woa (1,47 m) hods in Spitznom "Piaf" kriagt, wos sovui wia "Spotz" hoasst.

De Piaf hod koa scheene Kindheid ghobt. Scho kuaz noch iara Gebuat is vo iara Muada valossn worn. De is a Kafäähaussängarin vo italienisch und berbarischa Owstammung.[7]. Se is zua iara Groussmuada (vo iara Muada) keman, wo s oba fost vahungad waa. Ia Voda, a Akrobat in am Wandaziakus ("Schlangamensch"), hods mid zwoa Joar zua seina Muada brocht, de wo in da Normandie a Bordäi betriem ghobd hod.[8] Do is ia bessa ganga. Mid 4 Joar hod se ia Aunghoanhaut entzindet und se is blind worn. Mid 6 Joar is noch ana Woifoart af Lisieux zua Heilign Therese wieda gsund worn. De Piaf hod des af de Woifoart zuagschriem und hod de heilige Therese ia Lem lang vaeaht. Mid 10 Joar hod se ian Voda af seine Tourneen beleidt. Dea hod se ois Strossnsängarin ausbuidt. Ia Voda, a Oikoholka, hod se oft vadroschn.[9]

Mid 15 is vo iam Voda owghaud und is af Paris ganga. Do hods ois Strossnsängarin ogfangt, is oba boid vo am Kabarettbsitza entdeckt worn, dea wo se in sei Kabarett ghoid hod. Ea hod ia aa in Nama „la môme piaf“ gem, wos sovui wia "Spotzndeandl" hoasst („môme“ hoasst "kloans, frechs Deandl" und „piaf“ hoasst "Spotz").

Diskographie[VE | Weakln]

  • 1935 : Les Mômes de la cloche, label Polydor premier 78 tours enregistré par Piaf. Directeur Artistique : Jacques Cannetti.
  • Édith Piaf : Simple comme bonjour/Le vagabond- Polydor 524.780 (78 tours)
  • Édith Piaf : Browning/C’est toi le plus fort-Polydor 524.356 (78 tours)
  • Édith Piaf : J’ai dansé avec l’amour/C’est un jour de fête- Polydor 524.706 (78 tours)
  • Édith Piaf : Correqu’ et reguyer/Entre Saint-Ouen et Billancourt-Polydor 524.323 (78 tours)
  • Les compagnons de la chanson et Édith Piaf : C’est pour ça/Les yeux de ma mère-Columbia DFX247 (1947)
  • Les compagnons de la chanson et Édith Piaf : Dans les prisons de Nantes/Céline-Columbia DF3053 (78 tours)
  • 1954 : De l'accordéoniste à Milord
  • 1961 : Olympia 1961

Bekanntasde Chansons[VE | Weakln]

  • 1936 : Mon légionnaire, paroles de Raymond Asso et musique de Marguerite Monnot.
  • 1940 : L'Accordéoniste, paroles et musique de Michel Emer.
  • 1946 : Les Trois Cloches avec Les Compagnons de la chanson, paroles et musique de Jean Villard, dit Gilles.
  • 1946 : La Vie en ros], paroles d’Édith Piaf, musique de Louiguy et Marguerite Monnot (non créditée).
  • 1947 : Une chanson à trois temps, paroles et musique d'Anna Marly.
  • 1950 : Hymne à l'amour, paroles d’Édith Piaf et musique de Marguerite Monnot.
  • 1951 : La P'tite Lili, comédie musicale en 2 actes et 8 tableaux, livret Marcel Achard, musique Marguerite Monnot, A.B.C.
  • 1951 : Padam… Padam, paroles d’Henri Contet et musique de Norbert Glanzberg.
  • 1954 : Sous le ciel de Paris, paroles de Jean Dréjac et musique d’Hubert Giraud, du film Sous le ciel de Paris de Julien Duvivier.
  • 1956 : L'Homme à la moto, adaptation par Jean Dréjac du rock américain Black Denim Trousers And Motorcycle Boots de Jerry Leiber et Mike Stoller (voir récit dédié section « Bibliographie »).
  • 1956 : Les Amants d'un jour, paroles de Claude Delécluse et Michelle Senlis, musique de Marguerite Monnot.
  • 1957 : La Foule, paroles françaises de Michel Rivgauche. Pendant sa tournée en Argentine, Édith Piaf avait écouté Que nadie sepa mi sufri} (et qui porte aujourd'hui le titre Amor de mis amores dans ses reprises), paroles originales de Enrique Dizeo et musique de Ángel Cabral, et qui a donné naissance à La Foule.
  • 1958 : Mon manège à moi, paroles de Jean Constantin et musique de Norbert Glanzberg, reprise par Etienne Daho en 1993.
  • 1959 : Milord, paroles de Georges Moustaki et musique de Marguerite Monnot.
  • 1960 : Non, je ne regrette rien, paroles de Michel Vaucaire et musique de Charles Dumont.
  • 1960 : 'Mon Dieu, paroles de Michel Vaucaire et musique de Charles Dumont.
  • 1962 : À quoi ça sert l'amour, paroles et musique de Michel Emer.

Chanson-Listn[VE | Weakln]

1925
  • Comme un moineau (Cette chanson ne fut jamais enregistrée)
1933
  • Entre Saint-Ouen et Clignancourt
1934
  • L'Étranger
1935
  • Mon apéro
  • La Java de Cézigue
  • Fais-moi valser
1936
  • Les Mômes de la clôche
  • Moi j'aime ça ! (Cette chanson ne fut jamais enregistrée)
  • J'suis mordue
  • Mon légionnaire
  • Le Contrebandier
  • La Fille et le chien
  • La Julie jolie
  • Va danser
  • Chand d'habits
  • Reste
  • Les Hiboux
  • Quand même (du film La Garçonne)
  • La Petite Boutique
  • Y'avait du soleil
  • Il n'est pas distingué
  • Les Deux Ménétriers
  • Mon amant de la Coloniale
  • C'est toi le plus fort
  • Le Fanion de la Légion
  • J'entends la sirène
  • Ding, Din, Don
  • Madeleine qu'avait du cœur
  • Les marins ça fait des voyages
  • Simple comme bonjour
  • Le Mauvais Matelot
  • Celui qui ne savait pas pleurer
1937
  • Le Grand Voyage du pauvre nègre
  • Un jeune homme chantait
  • Tout fout le camp
  • Ne m'écris pas
  • Partance
  • Dans un bouge du Vieux Port
  • Mon cœur est au coin d'une rue
1938
  • С'est lui que mon cœur a choisi
  • Paris-Méditerranée
  • La Java en mineur (Acétate enregistré chez Marie Dubas)
  • Browning
  • Le Chacal
  • Corrèqu'et réguyer
1939
  • Y'en a un de trop
  • Elle fréquentait la rue Pigalle
  • Le Petit Monsieur triste
  • Les Deux Copains
  • Je n'en connais pas la fin
1940
  • Embrasse-moi
  • On danse sur ma chanson
  • Sur une Colline
  • C'est la moindre des choses
  • Escale
  • La fille de joie est triste (L'Accordéoniste)
1941
  • Où sont-ils, mes petits copains ?
  • C'était un jour de fête
  • C'est un monsieur très distingué
  • J'ai dansé avec l'Amour (du film Montmartre-sur-Seine)
  • L'Homme des bars
  • Le Vagabond
1942
  • Jimmy, c'est lui
  • Un coin tout bleu (du film Montmartre-sur-Seine)
  • Sans y penser
  • Un Monsieur me suit dans la rue
  • Mon amant de Saint-Jean (Cette chanson ne fut jamais enregistrée)
1943
  • Tu es partout (du film Montmartre-sur-Seine)
  • J'ai qu'à l'regarder…
  • Le Chasseur de l'hôtel
  • C'était une histoire d'amour
  • Le Brun et le Blond
  • Monsieur Saint-Pierre
  • Coup de grisou
  • De l'autre côté de la rue
  • La Demoiselle du Cinquième (Cette chanson ne fut jamais enregistrée)
1944
  • Les Deux Rengaines
  • Y'a pas d'printemps
  • Les Histoires de cœur
  • C'est toujours la même histoire
1945
  • Le Disque usé
  • Elle A… (Cette chanson ne fut jamais enregistrée)
  • Regarde-moi toujours comme ça
  • Les gars qui marchaient
  • Il riait
  • Monsieur Ernest a réussi
1946
  • La Vie en rose
  • Les Trois Cloches (avec Les Compagnons de la chanson)
  • Dans ma rue
  • J'm'en fous pas mal
  • C'est merveilleux
  • Adieu mon cœur
  • Le Chant du Pirate
  • Céline (avec Les Compagnons de la chanson)
  • Le Petit Homme
  • Le roi a fait battre tambour (avec Les Compagnons de la chanson)
  • Dans les prisons de Nantes (avec Les Compagnons de la chanson)
  • Mariage
  • Un refrain courait dans la rue
  • Miss Otis Regrets
1947
  • C'est pour ça (du film Neuf Garçons, Un cœur)
  • Qu'as-tu fait John?
  • Sophie (du film Neuf Garçons, Un cœur)
  • Le Geste
  • Si tu partais
  • Une chanson à trois temps
  • Un homme comme les autres
  • Les cloches sonnent
  • Johnny Fedora et Alice Blue Bonnet (Cette chanson ne fut jamais enregistrée)
  • Le rideau tombe avant la fin
  • Elle avait son sourire
1948
  • Monsieur Lenoble
  • Les Amants de Paris
  • Il a chanté
  • Les Vieux bateaux
  • Il pleut
  • Cousu de fil blanc
  • Amour du mois de mai
  • Monsieur X
1949
  • Bal dans ma rue
  • Pour moi tout' seule
  • Pleure pas
  • Le Prisonnier de la tour (Si le Roi savait ça, Isabelle)
  • L'Orgue des amoureux
  • Dany
  • Paris (du film L'Homme aux mains d'argile)
1950
  • Hymne à l'amour
  • Le Chevalier de Paris
  • Il fait bon t'aimer
  • La p'tite Marie
  • Tous les amoureux chantent
  • Il y avait
  • C'est d'la faute à tes yeux
  • C'est un gars
  • Hymn to Love
  • The Three Bells
  • Le ciel est fermé
  • La fête continue
  • Simply a Waltz
  • La Vie en rose (en anglais)
1951
  • Padam… padam…
  • Avant l'heure
  • L'Homme que j'aimerai
  • Du matin jusqu'au soir
  • Demain (Il fera jour)
  • C'est toi (avec Eddie Constantine)
  • Rien de rien
  • Si, si, si, si (avec Eddie Constantine)
  • À l'enseigne de la Fille Sans Cœur
  • Télégramme
  • Une enfant
  • Plus bleu que tes yeux
  • Le Noël de la rue
  • La Valse de l'amour
  • La Rue aux Chansons
  • Jezebel
  • Chante-moi (avec M. Jiteau)
  • Chanson de Catherine
  • Chanson bleue
  • Je hais les dimanches
1952
  • Au bal de la chance
  • Elle a dit
  • Notre-Dame de Paris
  • Mon ami m'a donné
  • Je t'ai dans la peau (du film Boum sur Paris)
  • Monsieur et Madame
  • Ça gueule ça, Madame (avec Jacques Pills) (du film Boum sur Paris)
1953
  • Bravo pour le clown
  • Sœur Anne
  • N'y va pas Manuel
  • Les Amants de Venise
  • L'effet qu'tu m'fais
  • Johnny, tu n'es pas un ange
  • Jean et Martine
  • Et moi…
  • Pour qu'elle soit jolie, ma chanson (avec Jacques Pills) (du film Boum sur Paris)
  • Les croix
  • Le Bel Indifférent (Monologue de Jean Cocteau)
  • Heureuse
1954
  • La Goualante du Pauvre Jean
  • Enfin le printemps (Vise, mon Jules…)
  • Retour
  • Mea culpa
  • Ça ira (du film Si Versailles m'était conté…)
  • Avec ce soleil
  • L'Homme au Piano
  • Sérénade du Pavé (du film French Cancan)
  • Sous le ciel de Paris
1955
  • L'Accordéoniste
  • Un grand amour qui s'achève
  • Miséricorde
  • C'est à Hambourg
  • Légende
  • Le Chemin des forains
1956
  • Heaven Have Mercy (Miséricorde)
  • One Little Man (Le Petit Homme)
  • Autumn Leaves
  • 'Cause I Love You
  • Chante-moi (en anglais)
  • Don't Cry (Pleure pas)
  • I Shouldn't Care (J'men fous pas mal)
  • My Lost Melody (Je n'en connais pas la fin)
  • Avant nous
  • Et pourtant
  • Marie la française
  • Les Amants d'un jour
  • L'Homme à la moto
  • Soudain une vallée
  • Une dame
  • Toi qui sais
1957
  • La Foule
  • Les Prisons du Roy
  • Opinion publique
  • Salle d'attente
  • Les Grognards
  • Comme moi
1958
  • C'est un homme terrible
  • Je me souviens d'une chanson
  • Je sais comment
  • Tatave
  • Les Orgues de Barbarie
  • Eden blues
  • Le Gitan et la fille
  • Fais comme si
  • Le Ballet des cœurs
  • Les Amants de demain
  • Les Neiges de Finlande
  • Tant qu'il y aura des jours
  • Un étranger
  • Mon manège à moi
1959
  • Milord
  • T'es beau, tu sais
1960
  • Non, je ne regrette rien
  • La Vie, l'Amour
  • Rue de Siam
  • Jean l'espagnol
  • La belle histoire d'amour
  • La Ville inconnue
  • Non, la vie n'est pas triste
  • Kiosque à journaux
  • Le Métro de Paris
  • Cri du cœur
  • Les Blouses blanches
  • Les Flonflons du bal
  • Les Mots d'amour
  • T'es l'homme qu'il me faut
  • Mon Dieu
  • Boulevard du crime
  • C'est l'amour
  • Des histoires
  • Ouragan
  • Je suis à toi
  • Les Amants merveilleux
  • Je m'imagine
  • Jérusalem
  • Le Vieux piano
1961
  • C'est peut-être ça
  • Les Bleuets d'Azur
  • Quand tu dors
  • Mon vieux Lucien
  • Le Dénicheur (Cette chanson ne fut jamais enregistrée)
  • J'n'attends plus rien
  • J'en ai passé des nuits
  • Exodus
  • Faut pas qu'il se figure
  • Les Amants (avec Charles Dumont)
  • No Regrets
  • Le Billard électrique
  • Marie-Trottoir
  • Qu'il était triste cet anglais
  • Toujours aimer
  • Mon Dieu (anglais)
  • Le Bruit des villes
  • Dans leurs baisers
1962
  • À quoi ça sert, l'amour ?
  • Le droit d'aimer
  • À quoi ça sert, l'amour ? (avec Théo Sarapo)
  • Fallait-il
  • Une valse
  • Inconnu excepté de Dieu (avec Charles Dumont)
  • Quatorze juillet
  • Les Amants de Teruel (avec Mikis Theodorakis/Jacques Plante)
  • Roulez tambours
  • Musique à tout va
  • Le Rendez-vous
  • Toi, tu l'entends pas !
  • Carmen's Story
  • On cherche un auguste
  • Ça fait drôle
  • Emporte-moi
  • Polichinelle
  • Le Petit Brouillard (Un petit brouillard)
  • Le Diable de la Bastille
  • Elle chantait (avec Théo Sarapo)
1963
  • C'était pas moi
  • Le Chant d'amour
  • Tiens, v'là un marin
  • J'en ai tant vu
  • Traqué
  • Les Gens
  • Margot Cœur Gros
  • Monsieur Incognito
  • Un dimanche à Londres
  • L'Homme de Berlin (son dernier enregistrement)
  • Filles d'Israël (inédite)
  • Un jour (inédite)

Fuimographie[VE | Weakln]

  • 1936 : La Garçonne de Jean de Limur : La chanteuse
  • 1941 : Montmartre-sur-Seine de Georges Lacombe : Lily
  • 1946 : Étoile sans lumière de Marcel Blistène : Madeleine
  • 1948 : Neuf garçons, un cœur de Georges Friedland : Christine
  • 1952 : Paris chante toujours de Pierre Montazel : Elle-même
  • 1954 : Boum sur Paris de Maurice de Canonge : Elle-même
  • 1954 : Si Versailles m'était conté de Sacha Guitry : Une fille du peuple qui chante Ah ! ça ira
  • 1954 : French Cancan de Jean Renoir : Eugénie Buffet
  • 1959 : Les Amants de demain de Marcel Blistène : Simone

Hommages[VE | Weakln]

Musi[VE | Weakln]

  • La quinzième Improvisation pour piano du compositeur français Francis Poulenc, a été écrite en 1960 en « Hommage à Édith Piaf ».
  • Des les années 1960, de nombreux interprètes, masculins comme féminins, francophones comme anglophones, ont repris La vie en rose.
  • En 1961 à l'écoute du disque Hommage à Édith Piaf par Jean Leccia, la chanteuse engage ce dernier pour écrire ses arrangements et diriger l'orchestre lors de son dernier passage à l'Olympia.
  • En 1984, le groupe français Cyclope reprend Hymne à l'amour sur son premier album.
  • 1984 : la chanson Non, je ne regrette rien est reprise par Panik Ltdc]
  • Dans son premier album, Mec (1986), Allain Leprest lui consacre une chanson intitulée Édith - notamment reprise par Enzo Enzo en 2007 - qui relate une visite au cimetière du Père Lachaise. Elle figure aussi sur son album live Je viens vous voir (2002).
  • La chanteuse québécoise Marie Carmen lui dédie sa chanson Piaf chanterait du rock, écrite par Luc Plamondon (single en 1987, album Dans la peau de 1989 et album live de 1996, Déshabillez-moi). Le titre est repris en 1991 par Céline Dion, sur son album Chante Plamondon
  • 1991, la chanteuse Fanny reprend la chanson L'Homme à la moto
  • 1993 : la chanson Mon manège à moi est reprise par Etienne Daho
  • Mireille Mathieu lui consacre un album Chante Piaf, paru en 1993, en français et allemand, réédité en 2003 et, avec deux nouvelles chansons, en 2012, pour les 50 ans de sa mort.
  • Les titres Je n'en connais pas la fin et L'hymne à l'amour ont été repris en concert par le chanteur et guitariste américain Jeff Buckley, notamment en France en septembre 1994 et pendant sa tournée de 1995.
  • En 1997, Jacqueline Danno lui consacre son album Il était une fois… Édith Piaf
  • En 1998, Cassita interprète La Foule (Remix 98) (chanson utilisée dans les spots publicitaires de la boisson Perrier)
  • 2000 : la chanson Non, je ne regrette rien est reprise par Johnny Hallyday
  • Chimène Badi interprète fréquemment des titres de Piaf lors de ses concerts, notamment Hymne à l'amour.
  • Hélène Fasan a repris Hymne à l'amour sur son album Crie en 2004
  • Le groupe de rock allemand Rammstein reprend certaines paroles de Non je ne regrette rien, dans sa chanson Frühling in Paris, dans l'album Liebe ist für alle da (2009)
  • Le groupe français de reggae Danakil interprète Non, je ne regrette rien à l'Olympia, en 2009.
  • L'album Kaas chante Piaf de Patricia Kaas, en 2012, suivi d'une tournée en 2013, lui rend hommage en fêtant les 50 ans de sa disparition.
  • Le rappeur Youssoupha a écrit une chanson en hommage à Édith Piaf, La foule - Partie 2, sur son album En noir & blanc (En attendant Noir désir) (2011).
  • En février 2013, la compagnie du Confluent Art music (sous la direction musicale de Jean-Claude Dufaut) créée un spectacle musical intitulé Piaf le temps d'illuminer, véritable florilège des grandes chansons de la Môme, mis en scène par 7 interprètes[10].

Numismatik[VE | Weakln]

  • L'artiste est l'effigie d’une pièce de 10 euros en argent éditée en 2012 par la Monnaie de Paris, pour la collection « Les Euros des régions », afin de représenter sa région natale, l'Île-de-France.

Theata[VE | Weakln]

  • 1996 : Piaf Je t'aime, comédie musicale sur sa vie, paroles de Claude Lemesle et musiques de Charles Dumont ; mise en scène par Jacques Darcy avec Nathalie Cerda dans le rôle d'Édith Piaf, Cirque d'hiver de Paris
  • 1997 : Piaf Je t'aime, comédie musicale, reprise avec Nathalie Lhermitte dans le rôle d'Édith Piaf, théâtre Comedia puis au théâtre du Gymnase Marie Bell
  • 2003-2004 : La musique à tout va, comédie musicale, à l'occasion du 40e anniversaire de la disparition d'Édith Piaf. Théâtre du Trianon. Mise en scène d'Arnaud Romain, arrangements de Patrice Peyriéras.
  • 2006 - 2010 : Rechercher Édith Piaf (CRO: Priča o Edith Piaf): Recital de Ksenia Prohaska, production théâtre national Croatie - Caravan Split
  • 2007 : Piaf Je t'aim], comédie musicale, reprise avec Marie Orlandi dans le rôle d'Édith Piaf, Olympia
  • 2007-2008 : Piaf une vie en rose et noir, comédie musicale sur sa vie, mise en scène par Rubia Matignon avec Jacques Pessis, Aurélien Noël et Nathalie Lhermitte dans le rôle d'Édith Piaf.
  • 2006-2009 : L'emPIAFé], one-woman-show musical de Christelle Chollet.
  • 2011-2015 : Édith Immortelle, comédie musicale sur sa carrière, production Contre Temps Prod
  • 2012-2013 : PIAF : le Temps d'Illuminer, comédie musicale sur sa carrière, Mise en scène : Compagnie du Confluent / Direction et arrangements musicaux : Jean-Claude Dufaut

Kino[VE | Weakln]

  • 1974 : Piaf vom Guy Casaril mid Brigitte Ariel in da Roin vo da Édith Piaf.
  • 1983 : Édith et Marcel vom Claude Lelouch mid Évelyne Bouix.
  • 1984 : Piaf, Feansengfuim mid Jane Lapotaire.
  • 1993 : Édith Piaf: Une brève rencontre, Feansengfuim vom Michel Wyn mid Sophie Artur, Jean-Claude Bouillon, Florence Rougé und Dora Doll.
  • 2007 : La Môme (untam Titl La Vie en rose in Québec und in englischsproching Ländan) vom Olivier Dahan mid Marion Cotillard (César de la meilleure actrice, et Oscar de la meilleure actrice en 2008).

Dokumentation[VE | Weakln]

Literatua[VE | Weakln]

Autobiographien[VE | Weakln]

  • Édith Piaf, Au bal de la chance, préface de Jean Cocteau, postface de Fred Mella, présenté et annoté par Marc Robine. Jeheber éd., 1958. (réédition en 2003, Éditions de l'Archipel)
  • Édith Piaf, Ma vie. Union générale d'éditions, Paris, 1963.
  • Édith Piaf, Mon amour bleu, Grasset et Fasquelle, 2011.

Zeitzeign[VE | Weakln]

  • Denise Gassion et Robert Morcet, Édith Piaf secrète et publique, Ergo press, Issy-les-Moulineaux, 1988
  • Bernard Marchois, Édith Piaf, TF1 Éditions, Paris, 1995
  • Jacqueline Cartier, Hugues Vassal, Édith et Thérèse, la Sainte et la Pécheresse, Éditions Anne Carrière, Paris, 1999
  • Marcel Cerdan jr., Édith Piaf et moi, Éditions Flammarion, Paris, 2000
  • Édith Piaf et Marcel Cerdan, Moi pour toi - Lettres d'amour, Le Cherche Midi Éditeur, Paris, 2002
  • Ginou Richer, Mon amie Édith Piaf, Instantané Éditions, Paris, 2004

Biographien[VE | Weakln]

  • Pierre Hiégel, ‬Édith Piaf, É‬ditions‭ ‬de l'Heure, Monaco, ‭1962.
  • Simone Berteaut, Piaf, ‭ ‬récit, Robert Laffont, Paris, ‬1969 ‭(‬réédition‭ ‬1993‭)‬, 462‭ ‬pages.
  • Auguste Le Breton, La Môme Piaf, roman biographique, Hachette, 1980. D'après les souvenirs de Ginou Richer.
  • William Laurent, ‬Édith Piaf, ‭‬‬F.‭ ‬Loucrani, ‭ ‬Collection Numéro‭ ‬1,‭ ‬Paris, ‭1983,‭ ‬114‭ ‬pages.
  • Margaret Crosland, ‬Piaf, ‭‬‬É‬ditions Hodder and Stoughton, ‭ Londres, ‭1985,‭ ‬240‭ ‬pages.
  • David Bret, ‭‬The Piaf legend‭‬, ‭Robson Books, Londres, ‭1988,‭ ‬188‭ ‬pages.
  • Marc et Danielle Bonel, Édith Piaf, le temps d'une vie, Éditions de Fallois, coll. « Documents »,‎ 8 septembre 1993, 344 p. (ISBN 2877061892 und 978-2-87706-189-6)
  • Dominique Grimault et Patrick‭ ‬Mahé, ‭‬Piaf-Cerdan :‭ ‬un hymne à l'amour, 1946-1949, Éditions‭ ‬de la Seine, Paris, ‭ ‬1993.‭
  • Louis Valentin, ‭‬Piaf, ‭ ‬Plon, Paris, ‭ ‬1993.
  • André Larue, ‭‬Édith Piaf, ‭ ‬l'amour toujours, É‬ditions Michel Lafon, ‬Paris, ‭1993,‭ ‬119‭ ‬pages.
  • Jean Noli, ‭‬Piaf secrète, ‭ É‬ditions L'Archipel, ‬Paris, ‭1993,‭ ‬‬218‭ ‬pages (rééd.‭ ‬2003‭)‬.
  • Pierre Duclos et Georges Martin, Piaf, Éditions du Seuil, 1995 (réédition), 544 pages ISBN 2-0202-3916-7
  • Sophie Troubac, ‭‬Édith Piaf, ‭ ‬l'hymne à l'amour, É‬ditions Sauret, ‬Monaco, ‭‬1995,‭ ‬237‭ ‬pages.
  • Frédéric Perroud, ‬Marcel Cerdan-Édith Piaf‭ ‬:‭ ‬le bel amour, É‬ditions Acropole, ‬Paris, 1999, 166‭ ‬pages.
  • Stan Cuesta (préface de François Hadji-Lazaro), ‬Édith Piaf, É‬ditions J'ai lu/Librio Musique numéro 384, Paris, 2000 ISBN 2-2903-0639-8
  • François Levy, ‭ ‬Passion Édith Piaf la môme de Paris, ‬‬É‬ditions Textuel, Paris, ‭2003,‭ ‬192‭ ‬pages.
  • Jean-Dominique Brierre, ‬Édith Piaf :‭ « Sans amour on n'est rien du tout »‬, Éditions‭ ‬Hors collection, ‬Paris, 2003,‭ ‬167‭ ‬pages.
  • David Lelait-Helo, ‬Sur un air de Piaf, ‭ Payot, ‬Paris, ‭2003,‭ ‬331‭ ‬pages.
  • Marcel Cerdan Jr., ‬Piaf et moi, ‭ Flammarion, ‬France, ‭‬2000,‭ ‬321 ‬pages.
  • Emmanuel Bonini, Piaf, la vérité, Pygmalion, 2008, 420 pages.
  • Frédéric Quinonero, Édith Piaf, le temps d'illuminer, Éditions Didier Carpentier, 2008, 256 pages.
  • Gilles Durieux, Anthony Berrot, et Jean-Paul Mazillie, Piaf, de la Môme à Édith : documents inédits, Le Cherche Midi, Paris, 2010
  • Robert Belleret Piaf, un mythe français biographie, Fayard, 2013, 800 pages

Essays[VE | Weakln]

  • L'Homme à la moto, le chef-d'œuvre de Piaf par Stan Cuesta, Éditions Scali, Collection « L'authentique histoire de la chanson » (illustrée), Paris, 2007 Vorlog:ISBN

Englisch[VE | Weakln]

  • The Piaf Legend, by David Bret, Robson Books,1988.
  • Piaf: A Passionate Life, by David Bret, Robson Books, 1998, revised JR Books, 2007
  • "The Sparrow – Edith Piaf", chapter in Singers & The Song (pp. 23–43), by Gene Lees, Oxford University Press, 1987, insightful critique of Piaf's biography and music.
  • Marlene, My Friend, by David Bret, Robson Books, 1993. Dietrich dedicates a whole chapter to her friendship with Piaf.
  • Oh! Père Lachaise, by Jim Yates, Édition d'Amèlie 2007, ISBN 978-0-9555836-0-5. Piaf and Oscar Wilde meet in a pink-tinted Parisian Purgatory.
  • No Regrets: The Life of Edith Piaf, by Carolyn Burke, Alfred A. Knopf 2011, ISBN 978-0-307-26801-3. An in-depth and insightful look at Piaf's life.
  • Piaf, by Margaret Crosland. New York: G. P. Putnam's Sons, 1985, ISBN 0-399-13088-8. A biography.

Deitsch[VE | Weakln]

  • Matthias Henke: Edith Piaf. „Süchtig nach Sehnsucht!“ List, Minga 2002, ISBN 3-612-26516-4.
  • Monique Lange: Edith Piaf. Die Geschichte der Piaf, ihr Leben in Texten und Bildern. Insel, Frankfurt 2007, ISBN 978-3-458-32216-0.

Im Netz[VE | Weakln]

 Commons: Édith Piaf – Sammlung vo Buidl, Videos und Audiodateien

Beleg[VE | Weakln]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 chartsurfer.de
  2. 2,0 2,1 2,2 ultratop.be
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 3,5 3,6 3,7 3,8 lescharts.com
  4. officialcharts.com
  5. 5,0 5,1 hitparade.ch
  6. 6,0 6,1 6,2 6,3 6,4 ultratop.be
  7. David Bret: Piaf: a passionate life. Robson Books, 1998, S. 2.
  8. Anne Sizaire: Édith Piaf : la voix de l'émotion. Desclée de Brouwer, 1996, S. 17.
  9. Dieter Bartetzko: Jens Rosteck: Édith Piaf Bittere Träume, gesungen an den Dachrändern von Paris, FAZ Feuilleton, 19. März 2013
  10. Spectacle musical Piaf le temps d'illuminer. Consulté le 15 avril 2013.
Normdatn: GND: 118594125 | LCCN: n 50010718 | VIAF: 64192849